Mot du Président

Du souffle des origines…

Saint-Jacques a été fondé en 1908 par des laïcs chrétiens. Pressentant l’évolution des rôles sociaux, l’industriel liégeois François SEPULCHRE ouvrait ainsi le premier établissement d’humanités pour jeunes filles.
Il voulait leur offrir les moyens de se préparer aux examens du jury central et ainsi leur donner le droit d’entrer à l’Université.
Ce défi s’inscrivait dans un projet d’éducation et d’émancipation de toute la personne…

A aujourd’hui…

Fidèle à ce projet, Saint-Jacques accueille garçons et filles pour construire des personnalités libres et responsables.
Saint-Jacques veut les munir de compétences qui leur permettront d’être acteurs de leur vie et qui en feront des citoyens capables de prendre leurs responsabilités dans la vie de leur région, de leur pays, de l’Europe et du monde et des défenseurs d’une société démocratique soucieuse des droits de tout homme.
Saint-Jacques veut éduquer au respect de soi et des autres, au sens du dialogue et à la solidarité.
Saint-Jacques croit qu’en s’ouvrant à Dieu et au Christ, on devient plus humain.

Gaston LEJEUNE